Tous les projets
M

Sortir de l’entrepôt Seine
p

Sortir de l’entrepôt Seine

Montereau-Fault-Yonne

Maîtrise d'ouvrageAMITER - PUCA
Maîtrise d'œuvreESTRAN - Laure Thierrée paysagiste - Bruno Barroca - Paris Sud Aménagement
ProgrammeStratégie urbaine
Surface 150 ha
Montant des travaux- €
Calendrier2021
MissionsConcours

A la confluence de l’Yonne et de la Seine est dans une situation d’interface entre l’Île-de-France et la Bourgogne, dans un secteur pris entre une géographie agricole et l’influence de la métropole capitale. Dans la  planification fonctionnelle du SDAU,  la zone industrielle du Confluent est d’abord une zone de gravière ressource pour le BTP. Sa poldérisation, en 1971, installe un nouveau sol  et une darse pour la  Zone Industrielle et Portuaire. La sensibilité au risque inondation du secteur est aujourd’hui masquée par les infrastructures ferroviaires et routières qui limitent l’écoulement libre des eaux pendant les épisodes de crues.

L’enjeu de la prise en compte du risque inondation est d’inverser le regard sur ce territoire servant de la métropole pour amorcer un nouveau cycle de son métabolisme et inscrire sa transformation dans les enjeux de a transition écologique.
Notre stratégie s’articule à plusieurs échelles de la confluence à l’organisation de la parcelle. Elle s’appuie sur les ressources du site comme levier de sa réparation.

Le paysage de l’eau et des bassées est la première structure du site, la mutualisation du risque inondation conduit à la constitution d’un système complexes de bassins des gestions qui sont associés à un système de berges lagunes pour dépolluer l’eau de la Seine. Ensemble, ils dessinent un grand parc aux oiseaux ouvert aux promenades, une nouvelle continuité pour les parcours cyclables .

Les sols alluvionnaires fertiles sont une ressource peu renouvelable. Malgré la fragmentation de l’agriculture, et les modifications des sols, il existe un potentiel pour constituer un couronne agricole vivrière et professionnelle pour répondre aux enjeux nourriciers de la transition.

Le paysage industriel est un caractère puissant du site, il est conservé. Le recentrement des activités autour de la darse est associé à un accès public aux berges. Des situations potentielles accueillent des équipements et des espaces publics extensifs, la ZI pourra ainsi entrer en ville.

Le système viaire est requalifié pour redonner à la route de Bray son caractère paysager et structurant, l’avenue forestière construit une nouvelle façade pour la zone d’activités.

Les parcelles privées participent à la constitution du paysage de la confluence, elles sont constituées par une emprise paysagère et un dispositif de cour commune pour adresser les façades sur les voiesSes socles stables à l’eau sont constitués. Sur lesquels Les édifices sont construits à partir de la récupération des matériaux du site.

Cette stratégie se décompose en trois temps.

1.Constituer le parc aux oiseaux, requalifier les axes principaux

2 .Relocaliser et densifier de activités autour de la darse et au sud, requalifier la route de Bray

3.Finaliser le parc, amorcer les mutations

Elle nécessite des investissements publics à la hauteur des enjeux de la transition et de la relance de ce secteur d’activité productive. Une innovation pourrait être d’impliquer Haropa dans la gestion de la compensation et du vivant comme une contrepartie du bénéfice qu’elle tire de l’exploitation de la seine.